top of page

Entre Terres

Compagnie Passeurs de mémoires

création 2025

spectacle en résidence

spectaclethéâtre

Ecrit à partir de témoignages, cette rencontre dans un huit-clos à ciel ouvert reliant Marseille et Alger, retrace des récits à la fois drôles et touchants des Hommes "d'entre deux terres".

La pièce

Sur le ferry L’Ile de beauté, huis-clos à ciel ouvert reliant Marseille à Alger, la cinéaste Élisabeth Leuvrey a rencontré Ben. Dans ce temps suspendu entre deux mondes, à la tombée de la nuit, dans un coin de bar, il lui a raconté son histoire. Histoire singulière et universelle, celle de tous les déracinés, de l’homme flottant, du « sans-lieu, déplacé, inclassable ». Un récit sans pathos ni autocomplaisance, plein d’humour et de poésie, mais dont la légèreté affichée dit aussi le désarroi et les questionnements infinis de l’homme écartelé entre deux terres, entre deux cultures, entre deux identités.

 

L’objectif : faire entendre, au plus près du spectateur, la sensibilité extrême du témoignage ; et recréer aussi l’étrangeté de ce lieu de nulle-part qui en a permis le dévoilement.

La compagnie

Fondée par Dominique Lurcel en Ile de France en 1997, devenue Cie AURA en 2018, La Cie alterne créations d’écritures contemporaines (Annie Ernaux, Georges Perec, Dario Fo, B. Brecht, Nathalie Papin, Jean-Pierre Siméon, Antoine Choplin, Peter Bichsel…) et auteurs « classiques » : Büchner, Diderot et Lessing (trois mises en scène en 20 ans de Nathan le sage).


A côté de ces textes d’auteurs, Passeurs de mémoires propose régulièrement un « théâtre du témoignage » puisant dans des textes d’origines non théâtrales. Citons, entre autres : Conversations avec Primo Levi (créé dès 1995 dans le In avignonnais, et qui continue d’être joué aujourd’hui) ; Une saison de machettes (2006), Folies Coloniales, Algérie années 30, entièrement construit à partir d’archives (2009) Le Contraire de l’amour, Journal de Mouloud Feraoun 1955-1962 (depuis 2011), et deux mises en scène à partir d’enquêtes du sociologue Stéphane Beaud : Pays de malheur (en 2013) et Passeports pour la liberté (adaptation de son
ouvrage : La France des Belhoumi, portraits de famille, 1977-2017), spectacle réclamé dans toute la France depuis le début 2021 (plus de 150 représentations à la fin février 2024)

Mercredi 7 mai à 19h30

Jeudi 8 mai à 19h30

Vendredi 9 mai à 19h30

Samedi 10 mai à 19h30

Mercredi 14 mai à 19h30

Jeudi 15 mai à 19h30

Vendredi 16 mai à 19h30

Samedi 17 mai à 19h30

à partir 14 ans

durée, 1h20

Plein tarif, 16 euros*

Tarif réduit, 12 euros*

(demandeurs d'emploi, étudiants)

Il est conseillé de réserver.


*Le paiement se fait sur place le soir du spectacle.

Moyens de paiement acceptés :

Espèce ou chèque uniquement (pas de CB)

Pass Culture étudiant Métropole de Lyon

Pass Région

Pass Culture (Ministère de la Culture – jeunes de 15 à 18 ans)

Carte Champ Libre

Version scénique et mise en scène, Dominique Lurcel
Jeu, Lounès Tazaïrt
Création sonore, Marc Lauras
Lumière et effets, Guislaine Rigollet


Production Passeurs de mémoires

Cie soutenue par la Ville de Lyon et la Métropole du Grand Lyon.

bottom of page