Quelques soirs pour deux films, deux des derniers feux du cinéma muet. "L'homme qui rit" (1928), chef-d'œuvre de Paul Leni, transfuge du cinéma expressionniste allemand, appelé à l'Universal pour, l'air de rien, fournir la matrice des classiques de l'épouvante que le studio produira durant les vingt années qui suivront. Mais le film est aussi, d'abord, une adaptation du roman de Victor Hugo d'une ébouriffante intelligence. Une première lecture au seul piano, pour le partager en toute intimité avec les spectateurs de l'Uchronie.

Il sera rejoint par Jean-Charles Montibert, trompette, et Pierre-Yves Côte, contrebasse, pour l'accompagnement d'un film d'Ozu, "Gosses de Tokyo". Déjà filmé à hauteur d'enfant, ce film de 1933, encore muet, renferme déjà tout l'humanisme des œuvres de la maturité, tout en étant un document hyperréaliste sur la vie du Tokyo de l'époque. Les amoureux du Japon doivent courir voir ce film s'ils ne l'ont déjà vu !


L'Homme qui rit

Pianiste : Denis Fargeat

 

Les gosses de Tokyo

Pianiste : Denis Fargeat

Trompette : Jean-Charles Montibert

Contrebasse : Pierre-Yves Côte

 

Semaine Ciné-concert
Par Denis Fargeat, pianiste

et Jean-Charles Montibert, trompette et Pierre-Yves Côte, contrebasse

 

>L'homme qui rit
Mer 23 avril 2014 à 20h30
Jeu 24 avril 2014 à 20h30

>Les Gosses de Tokyo

Ven 25 avril 2014 à 20h30
Sam 26 avril 2014 à 20h30

 

Plein tarif : 14 euros
Tarif réduit : 9 euros

© 2013  KOLLECTIF MAC GUFFIN.

  • connexion membre
  • facebook
  • YouTube
l'homme qui rit