Avant que l'avant garde ne glisse sur les rochers

2ème partie du cycle [création en cours]

J'ai Trouvé comment sauver le bout du monde et les trombes

Dans cette deuxième histoire qui glisse au bord de l'eau et qui fait corps avec la précédente, à nouveau le bout des choses, à rebours, à nouveau il faut se battre pour tenter de protéger le beau des choses, les limites et les confins. Une silhouette apparait et se tait. Elle remonte vers la plage doucement sans écart. Elle s’y arrête souvent et rencontre un souvenir, une personne du passé, remontant le monde comme on remonte son ancre. Elle s'appelle Magdalena Tika Toba et elle vient chercher ce qui se cache ici désormais au pied de la falaise, sur les rochers.
A chacun de ses pas qui foulent la côte, une aventure coincée, une mémoire commune, et au bout de tout ça un escalier qui monte là-haut sur la falaise rejoindre notre néant. C’est une parole qui avance et glisse comme le ressac... La parole des oubliés.Ils sont là et ils essaient de se défendre de protéger ce qu'il ont construit : le bout du monde.


Mais la perpétuité se doit de réagir, de reprendre ce qu'on lui a voler.

Et elle a envoyé sur cet îlot de resistants son soldat le plus dévoué et le plus puissant.

" Il ne restait de nous tous que quelques souvenirs perdus aux quatre coins du monde, à l’entrée du cimetière juste derrière les tombes, désormais à l’abri des trombes. On avait tenu bon… les rochers, nos amis ensorcelés, nos histoires égarées, tous ils nous avaient protégés le temps qu’ils pouvaient.

On avait beau se faire à l’idée, c’était terminé, pourtant l’un de nous pouvait rester.L’un de nous pouvait encore gagner.

 

Une seule s’était opposée, contre tous les assauts, celle qui jamais n’avait cédé le moindre centimètre de nos petits carrés, sur elle, il fallait espérer. Elle pouvait tout tenter.

 

Le bout de monde lui aussi méritait l’éternité. Face à ce qui nous arrivait, face à l’ombre qui était venu nous terrasser, nous n’avions guère les armes pour lutter. Partis depuis longtemps, nous pensions pourtant être restés... A quoi bon insister, il valait mieux mettre toutes les chances de notre côté.

Nous avions bataillé fort pour les préserver. Les quelques brasses qui nous restaient serviraient à simplement la protéger. "

 

 

" Il neige ? "

 

            

" Il neige, il neige… Vous avez déjà vu neiger des flocons de papiers... "

Equipe

texte & mise en scène : Manuel Liminiana

interprétation : Romaric Delgeon - Marine Demichel Nicolas Guépin  - Mathilde Ménager

assist. mise en scène : Tiffanie Deschamps

musique : Romaric Delgeon

lumière : Lili Brik

chargée de diffusion : Emma Buckland

compagnie : mac guffin Kollectif

© 2013  KOLLECTIF MAC GUFFIN.

  • connexion membre
  • facebook
  • YouTube